L’année 2014 signe le retour des Molières. Après trois ans d’absence à cause d’un désaccord avec le théâtre public, la cérémonie qui récompense les professionnels du théâtre est revenue le lundi 2 juin sur la scène des Folies Bergère, à Paris mais aussi sur France 2, lors d’une diffusion décalée.

Pour gérer le grand retour de cette cérémonie, c’est Nicolas Bedos, dramaturge, metteur en scène, scénariste, acteur et humoriste français qui était le maître de cérémonie. Pour oublier l’effet soporifique des soirées de remise de prix françaises, Nicolas Bedos s’est efforcé de faire rire l’audience avec son humour au vitriol et provocateur. Pari réussi pour le fils de Guy Bedos. Pour encore plus de rires, il invitera notamment sur scène Denis Podalydès, Florence Foresti, Michel Fau, Julie Ferrier, Valérie Lemercier et Jean Dujardin pour une très brève apparition. Un cocktail détonnant qui a su donner un coup de jeune aux Molières, même si un manque d’émotion s’est fait ressentir tout au long de la soirée. Il faudra attendre l’année prochaine pour voir si le coup d’essai de Nicolas Bedos se transformera en coup de maître.

nicolas bedos 26 molières

Nicolas Bedos lors de la 26ème nuit des Molières © Capture Youtube

Le palmarès

  • Meilleur spectacle du théâtre public : Paroles Gelées, mise en scène Jean Bellorini
  • Meilleur spectacle du théâtre privé : Le Père de Florian Zeller
  • Meilleur auteur francophone vivant : Alexis Michalik pour Le Porteur d’Histoires et Le Cercle des Illusionnistes
  • Meilleur metteur en scène du théâtre public : Jean Bellorini pour Paroles Gelées et La Bonne Âme de Se-Tchouan
  • Meilleur metteur en scène du théâtre privé : Alexis Michalik pour Le Porteur d’Histoire et Le Cercle des Illusionnistes
  • Révélation féminine : Jeanne Arenes ( Le Cercle des Illusionnistes, mis en scène par Alexis Michalik)
  • Révélation masculine : Grégori Baquet (Un Obus dans le Coeur de Wajdi Mouawad)
  • Meilleure comédienne d’un spectacle public : Valérie Dréville (Les Revenants mis en scène par Thomas Ostermeier)
  • Meilleur comédien d’un spectacle public : Philippe Torreton (Cyrano de Bergerac mis en scène par Dominique Pitoiset)
  • Meilleur comédienne d’un spectacle privé Isabelle Gélinas (Le Père de Florian Zeller)
  • Meilleur comédien d’un spectacle privé : Robert Hirsch (Le Père)
  • Meilleur comédien « seul en scène » : Grégory Gadebois (Des Fleurs pour Algernon de Daniel Keyes, mise en scène Anne Kessler)
  • Meilleur comédie : Dernier coup de ciseaux de Paul Pörtner, mise en scène Sébastien Azzopardi
  • Meilleur théâtre musical : Le crocodile trompeur/didon et Enée d’après l’opéra d’Henry Purcell
  • Meilleur comédien dans un second rôle : Davy Sardou (L’affrontement de Bill C.Davis, mise en scène Steve Suissa)
  • Meilleure comédienne dans un second rôle : Isabelle Sadoyan (L’origine du monde de Sébastien Thierry, mis en scène Jean-Michel Ribes)