C’est un bien triste anniversaire pour une grande partie de la population. Voici cinq ans aujourd’hui que Michael Jackson, le Roi de la Pop s’est éteint. C’était le 25 juin 2009, à Los Angeles que le corps du chanteur est retrouvé inanimé dans son appartement. Très vite, la rumeur de sa mort se propage et les fans affluent devant chez lui mais aussi devant l’hôpital. La confirmation de sa mort, qui vient plusieurs heures après, est une réelle bombe qui laisse des fans en deuil et orphelin. Depuis sa mort, sa famille s’occupe de sa succession. Par une stratégie bien établie, elle a réussi à faire fructifier l’héritage financier.

Dès 2010, un film retraçant les préparatifs de sa dernière tournée -qui n’a pas eu lieu- et un album posthume voient le jour. Si le film fait l’unanimité, l’album plait aux fans mais ce n’est pas le cas des spécialistes. Un deuxième vient de voir le jour en mai dernier. Nommé Xscape,  il a été encensé par la critique. Deux albums qui se sont tellement bien vendu que Michael Jackson est devenu, selon Forbes, la célébrité morte qui rapporte le plus, bien loin devant Elvis Presley. L’héritage s’élève aujourd’hui à presque un milliard de dollars.

mickael jackson hologramme slave to the rythmn

Michael Jackson en hologramme dans son clip Slave To The Rythm © Capture Youtube

Cette envie de ne pas oublier le Roi de la Pop et surtout de ne pas le vouloir mort donne des situations un peu gênantes. Comme pour 2pac, un hologramme de Michael Jackson a été créé pour les Billboard Awards 2014.. Cette façon de ressusciter les morts par le biais de l’hologramme est très dérangeante d’un côté éthique, malgré la performance technique que cela demande. D’autres parts, les sites et les boutiques en ligne « hommages » se multiplient. Michael Jackson est la poule aux oeufs d’or pour ceux qui espèrent profiter encore de sa notoriété, qui n’arrête pas de monter.

Le clip de Slave To The Rythmn, reprenant l’hologramme