Ce n’est pas une grande surprise pour tout le monde : l’Allemagne s’est imposé à l’Argentine lors de la finale de la Coupe du Monde. Néanmoins, les Allemands n’ont pas réussi, cette fois, à arracher la victoire comme contre le Brésil malgré leurs sept tentatives de buts et leurs 60 % de possession de ballon. Pas de très gros score donc, juste un but de Mario Götze à la 113ème minute dans les prolongations qui permet aux européens de brandir la Coupe du Monde. L’Allemagne rajoute donc une quatrième étoile à son maillot de football, qui avait reçu sa dernière étoile en 1990.

Les Allemands soulèvent la coupe du Monde

Les Allemands soulèvent la coupe du Monde © Clive Rose

Même si les Argentins ont su se battre, les Allemands réussissent à monter à la première marche du podium grâce notamment au « big data ». Fans de statistiques, les Germains n’ont pas hésité à analyser les matchs et les entraînements par le biais d’un système très high-tech qui leur a permis de mieux se préparer, d’améliorer leur jeu mais aussi de s’adapter à toutes les équipes, selon leurs forces et leurs faiblesses. C’est sûrement pour cela que l’Allemagne a obtenu des victoires aussi écrasantes.

L'Allemagne championne du Monde de football 2014

© Jamie Squire

Si le meilleur gardien de la Coupe du Monde 2014 est allemand, ce n’est pas le cas du meilleur joueur. C’est bien l’argentin Lionel Messi qui a reçu le trophée du meilleur joueur du mondial. Un prix remis par Angela Merkel, chancelière de l’Allemagne, et toute son équipe. Sa nomination pour ce titre a d’ailleurs créé la discorde puisque pour beaucoup, ce n’est pas le meilleur, même s’il a donné un très bon jeu tout au long de la compétition. D’autres comme son coéquipier Javier Mascherano, le colombien James Rodriguez, le néerlandais Arjen Robben ou encore le brésilien Thomas Müller

Manuel Neuer, meilleur gardien, et Lionel Messi, meilleur joueur du mondial 2014

Manuel Neuer, meilleur gardien, et Lionel Messi, meilleur joueur du mondial © Clive Rose