Vingt-trois ans après la finale de 1992 où la Côte d’Ivoire gagnait face au Ghana, l’histoire s’est répétée. Sous la chaleur étouffante de Bata, les Éléphants se sont imposés après une séance de tirs au but interminable. En effet, le temps réglementaire s’est terminé sur un match nul 0-0, la 30ème Coupe d’Afrique des Nations s’est jouée aux penalties.

Après un début de match très bon des Ivoiriens, l’équipe du Ghana a su prendre en main les actions principales du jeu. Les seules actions du match se sont conclues sur deux poteaux. Les prolongations n’ont pas été plus concluantes, ne laissant passer aucun but.

Can 2015 Côte D'Ivoire

© capture Youtube

La séance des tirs au but qui a suivi était très serrée. Les deux premiers tirs ivoiriens étaient des échecs et le Ghana menait alors 2-0. La séance s’est conclue par un duel de gardiens. C’est Boubakar Barry Coppa qui se disait blessé qui tire le dernier but. Celui qui était remplaçant depuis le début de la compétition est allé mettre le ballon au fond des filets. Ce but offre la victoire à son équipe, 11 à 10.

La défaite est cruelle pour les Black Stars du Ghana présents dans le dernier carré des cinq dernières éditions de la CAN. Ils repartent encore une fois sans le trophée tant convoité. L’entraîneur Ivoirien Hervé Renard a déclaré après le match « on dédie cette victoire à tout le peuple ivoirien. Le foot a cela de magique qu’il réunit toutes les ethnies, toutes les personnes qui ne pensent peut-être pas de la même façon. La Côte d’Ivoire est plus qu’heureuse aujourd’hui, c’est le plus important ». À Abidjan, les supporteurs ont fait la fête toute la nuit. Les drapeaux, les chansons et les danses se sont succédés. Les Ivoiriens étaient cette nuit les rois de l’Afrique.