Toujours en activité chez les Spurs qui sont en course pour le titre suprême de la NBA, Tony Parker ne perd pas de vue le basketball français. Après l’ASVEL chez les hommes, il met la main sur l’équipe féminine du Lyon Basket.

Le frenchie le plus connu de la NBA s’investit pour le basket français

Tony Parker a pris la direction de l’ASVEL, l’équipe la plus titrée de l’hexagone étant 18 fois champion de France. Cette année, il récidive dans la ville mais cette fois-ci avec une équipe féminine. Le meneur de l’équipe de France et le premier européen MVP des finals NBA est devenu l’actionnaire majoritaire du Lyon Basket.  Le champion NBA a déjà pris le pouvoir et a annoncé son ambition pour le club. Rappelons que ce sera le 11 mai prochain qu’il sera officiellement propriétaire du club. Il vise le top 5 la saison prochaine et le titre dans trois ans.

Marie-Sophie Obama Lyon Basket

Marie-Sophie Obama, nouvelle directrice générale du Lyon Basket © Lyon Basket

Des projets ambitieux

Pour ce faire, Tony Parker espère monter le budget à 2,5 ou 3 millions d’euros dans les trois à cinq ans à venir. Le premier français champion NBA n’a pas traîné pour mettre la main sur le club avec son amie Marie-Sophie Obama qui devient directrice générale. Par ailleurs, il a fait venir Valéry Demory, coach de Montpellier (équipe championne de la LFB en 2016 et actuelle première) ainsi que qu’Ingrid Tanqueray, meneuse de Bourges.

Le basket dans le sang

Quand les autres joueurs de la prestigieuse ligue américaine investissent dans des hôtels ou deviennent des consultants sportifs à la fin de leur carrière, le fils de Tony Parker Sr préfère investir dans le basketball dans son propre pays. C’est un peu à l’image du légendaire Mickael Jordan. Ce dernier est devenu le propriétaire de Charlotte Hornets auprès duquel évolue le Français Nicolas Batum. Avec cette implication de notre TP national, le basket français se crédibilise et le championnat féminin va devenir de plus en plus compétitif au niveau européen.