93 % des Français contre 80 % des Américains utilisent Google alors qu’il existe d’autres moteurs de recherche. Bien souvent, ils offrent de meilleures expériences et des avantages inexistants chez celui de Mountain View.

La supériorité de Google dans le domaine de la recherche internet

En 2016, le total de requêtes effectuées sur Google était de 2 000 milliards soit environ 5,5 milliards de requêtes par jour et 63 000 par seconde. Il détient 92,9 % de part de marché. Google doit son hégémonie à la pertinence de ses liens. Le géant identifie plus de 120 000 milliards de pages en 2015 et qui crawle plus de 30 milliards de pages par jour.

Il existe plusieurs moteurs de recherche dont certains revendiquent leurs propres particularités en se spécialisant pour l’entreprise, l’éducation, le recrutement, les enfants. D’autres se disent solidaires, libres, en faveur de la confidentialité des recherches ou encore pour la protection de vie privé via le Dark Web. Voici le top 5 de moteurs de recherche alternatifs.

Moteurs de recherche alternatifs

Moteurs de recherche alternatifs © DR

Qwant

Qwant se distingue par l’affichage de ses résultats en 5 parties différentes. Il propose donc des résultats classiques, des actualités, des renseignements techniques relatifs à la recherche, des sites marchands et des réseaux sociaux. Il a opté pour la préservation de l’anonymat de ses utilisateurs.

Bing

Présenté comme un acronyme de « Best Is Not Google », le moteur de recherche de Microsoft offre les mêmes possibilités de recherche que son rival. Bing dispose d’une interface fluide et d’une page d’accueil personnalisée.

DuckDuckGo

DuckDuckGo est un moteur de recherche pour ceux qui veulent rester anonymes sur le net. Il n’enregistre pas l’adresse IP et les informations personnelles de ses utilisateurs.

MillionShort

Parmi les milliards de contenus sur le Web, un site classé dans les millièmes peut être très intéressant. MillionShort permet d’accéder directement à ces pages en permettant d’ignorer les 100 à 1 millions premiers sites. Il y est possible également d’exclure le nom d’un site pour le résultat de recherche et aussi d’appliquer un filtre parental pour les enfants.

Ecosia

Ecosia s’engage à planter des arbres pour lutter contre les émissions de CO2. Ainsi, en naviguant dessus, les internautes contribuent à la préservation de la planète. Ce moteur de recherche allemand est basé sur le système de recherche de Bing.