© Barack Obama via Twitter

© Barack Obama via Twitter

L’utilisation des armes chimiques par le régime de Bachar el-Assad est maintenant une certitude. Désormais, les Etats-Unis ont changé de politique. Ils se décident à armer les rebelles syriens.

Cela a été annoncé par le Conseiller présidentiel Ben Rhodes. Pendant une conférence de presse, il a affirmé que l’Amérique admettait une autre politique d’assainissement de la Syrie en donnant aux rebelles les armes nécessaires pour contrer le régime de Bachar el-Assad. Au commande, on retrouve le général Sélim Idriss qui est le dirigeant de l’insurrection en Syrie. Cette décision d’Obama a été influencée par l’invasion de la ville stratégique de Qousseir par l’armée d’Assad le 05 Juin dernier. Cette attaque a coûtée la vie à près de 93 000 personnes selon les calculs effectués par l’ONU.

Si en Décembre dernier, le président des Etats-Unis a déclaré que le recours à l’arme chimique figurait dans les relations internationales comme une atteinte au droit de l’homme. Ce même état offre ses aides à des rebelles afin de lutter contre le régime Bachar el-Assad. Les rebelles ont réclamé aux Etats-Unis près de 200 missiles antichars et quelques centaines de cartouches. À ce qu’il parait, la CIA va livrer des armes légères, via les alliés saoudiens et turcs. En revanche, les Occidentaux refusent de fournir des missiles antiaériens portables, de peur qu’ils ne parviennent à des djihadistes.