La ménopause figure parmi les épreuves difficiles dans la vie d’une femme. Elle se manifeste par l’arrêt de la menstruation qui se traduit par une incapacité de procréer. La question qui se pose reste la suivante : pourquoi l’homme est le seul être vivant sujet à cette fatalité ? C’est cela qui a conduit des chercheurs canadiens à lancer une étude axée dans la recherche des véritables origines de la ménopause chez la femme. Leur analyse a révélé que les hommes c’est-à-dire les partenaires ont adopté une tendance vers les femmes plus jeunes, à savoir aptes à enfanter. Et c’est cette tendance qui aurait entraîné la ménopause puisque la fertilité est devenue inutile après un certain âge. Le professeur Rama Singh affirme que la solution qui pourrait corriger ce problème serait la grossesse tardive des femmes modernes. Cela pourrait grandement repousser l’âge de la ménopause sur une plus longue durée. En effet, si autrefois les femmes tombaient enceintes en moyenne à 23 ans, actuellement, aujourd’hui elle attendant d’avoir dans les 28 ans pour accoucher de leur premier bébé.

Cette théorie est, par contre, controversée. Le Docteur Maxwell Burton-Chellew qui est un biologiste rejette cette hypothèse. Selon ce spécialiste, les hommes se tournent vers les femmes plus jeunes justement à cause de l’apparition de la ménopause chez les femmes à partir de la cinquantaine.