Virginie Tellenne alias Frigide Bardot et son mari Bruno Tellenne alias Basile de Koch se sont vus contraints de quitter leur logement appartement. Par ailleurs, la Régie Immobilière les accuse également d’avoir sous-loué une partie de l’appartement social, chose fortement interdite.

L’ex-égérie de la Manif pour Tous occupait, depuis les années 80, un duplex de 173m2 avec terrasse, non loin du Champ-de-Mars, dans le 5e arrondissement de Paris. Rappelons que cette habitation n’est pas un HLM, mais plutôt un appartement à loyer libre.

Avec un loyer s’élevant à 2 850€, le couple Tellenne s’est également permis de sous-louer une partie de leur logement en autorisant la société Jalons d’en faire un usage commercial. Rappelons que la société Jalons résulte de la collaboration de Basile Koch et un petit groupe d’étudiants dont le but consistait à organiser des « Happenings humoristiques » avant de devenir, par la suite, une société d’édition se tournant vers la publication de pastiches.

Ces deux actes étant formellement interdits, la Régie Immobilière de Paris (RIVP) ne manqua pas de leur délivrer une assignation afin de résilier les baux des logements. Le couple sera par ailleurs convoqué le mercredi 03 juillet. Frigide Bardot riposte cependant en disant qu’elle « y voit une répression politique grave ».