François Hollande interview 14 juillet 2013

François Hollande lors de son interview du 14 juillet 2013 © Capture Youtube

Le discours du président François Hollande le 14 juillet s’est révélé très optimiste, un peu trop même selon le vice-président de l’UMP, Luc Chatel.

Un discours plein d’espoir

Dans son interview télévisée dans les jardins de l’Élysée du 14 juillet, François Hollande met en exergue la réforme des retraites en annonçant « un allongement de la durée de cotisation ». Un allongement qu’il qualifie de progressif.

D’autre part, si le budget militaire sera « sanctuarisé », la suppression de postes militaire se verra inévitable, car, selon lui, « nous n’avons pas les moyens de tout faire partout ». Quant aux impôts, François Hollande prévoit des augmentations « si elles sont absolument indispensables ».

Un optimisme mal vu

Cette interview a engendré de nombreux critiques, quelque peu négatifs, notamment venant du vice-président de l’UMP qui admet que ce discours était un tant soit peu trop optimiste. En effet, cette éventuelle hausse des impôts se révèle être, selon toujours Luc Chatel, une solution de facilité. « C’est le chemin de reniement », juge-t-il. Bien que l’ancien président Nicolas Sarkozy ait également lancé un discours optimiste avant les élections présidentielles de 2012, Luc Chatel conclu cependant que « François Hollande a ajouté de la crise à la crise ».

Vidéos

Lors de son passage sur les Champs Elysées lors du traditionnel défilé, le Président de la République s’est fait huer et siffler :

Retrouvez une partie de son interview du 14 juillet dans la vidéo qui suit :