La Vie D’Adèle a été récompensé en mai dernier par la Palme d’Or par Steven Spielberg et tout le jury du Festival de Cannes 2013. Mais le long métrage vient d’avoir un coup de claque de la Motion Picture Américan Association (MPAA) qui attribue à La Vie d’Adèle le classement NC à cause de son contenu trop sexuel. La présence de quelques scènes trop érotiques dans le film justifie cette décision.

Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux

Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux © La Vie D’Adèle

La conséquence de cette résolution sera lourde pour le réalisateur. En effet, ce classement dresse des restrictions quant à la diffusion du film aux États-Unis. La diffusion dans les salles de cinéma sera moins fréquente. Nombreuses sont les salles de cinéma qui ne diffusent pas les films avec un classement NC-17. De plus, les publicités via la masse média sont aussi interdites. Ce qui implique que la vie d’Adèle perd toutes les chances de gagner le Box-office pour cause de moins de visibilité auprès du public.

La Vie d’Adèle raconte l’histoire d’amour idyllique entre Adèle incarnée par Adèle Exarchopoulos et Emma jouée par Léa Seydoux. Ces deux jeunes femmes entretiennent une relation amoureuse passionnée. Vivant leur histoire au jour le jour, elles veulent casser le tabou de l’homosexualité. Cette œuvre, pour montrer l’ardeur du couple, contient des scènes érotiques en gros plan. Jeune Et Jolie, un autre film présent à Cannes et qui est sorti en France mercredi pourrait avoir le même sort.