Des points importants ont été évoqués par François Hollande suite à son interview dimanche soir sur TF1 sur le plateau du 20h de Claire Chazal, dont le cas délicat de la Syrie, la fiscalité, le chômage, etc. Voici ce que l’on doit retenir.

Claire Chazal et François Hollande 2013

Claire Chazal et François Hollande © TF1

C’est depuis l’Élysée que le président de la République, François Hollande, a évoqué à plusieurs reprises le cas de la Syrie. Le président prévoit de s’entretenir prochainement avec John Kerry, secrétaire d’État à la Défense américaine afin d’entreprendre diverses procédures diplomatiques et résoudre les conflits avec le régime de Bachar el-Assad. Selon lui, le but est de « trouver une solution politique à la crise syrienne ».

D’autre part, François Hollande assure qu’il n’y aura pas de hausse au niveau des impôts pour 2014. Quant aux impôts sur le revenu, ils seront, selon ses dires « allégés ». Aucune taxe ne sera donc créée pour le financement de la Sécurité Sociale. Par ailleurs, le Président a affirmé que la hausse des cotisations sociales ne correspond nullement à un impôt.

Le taux de chômage, selon lui, sera aussi revu à la baisse, et ce, d’ici la fin de l’année. Il a évoqué, durant son interview, les différentes stratégies pour réduire, de façon durable, le niveau de chômage.