Dimanche 15 Septembre dernier, le site Médiapart a publié trois extraits issus d’une conversation entre Serge Dassault et deux habitants de Corbeil-Essonnes, certifiant que l’industriel a payé pour la victoire de son successeur Jean-Pierre Bechter.

© capture Mediapart

© capture Mediapart

Un enregistrement « clandestin » fait fin 2012 a été diffusé sur le site d’information Médiapart certifiant avoir identifié la voix de Serge Dassault. Dans cet enregistrement de 24 minutes, l’industriel « admet » avoir déboursé de l’argent, depuis le Liban, afin « d’assurer la victoire » de son successeur aux municipales 2010. « L’argent a été donné, complètement » confirma-t-il.

Ces extraits alimenteront les « pièces à conviction centrales » pour l’enquête concernant la corruption électorale réalisée dans la ville de Corbeil-Essonnes. Les deux hommes (habitants de Corbeil-Essonnes) à l’origine des enregistrements ont failli perdre la vie trois mois plus tôt. Suite à cette diffusion, le maire Jean-Pierre Bechter avoue qu’il n’a « jamais entendu parler d’achat de voix ». Quant à Serge Dassault, il demeure injoignable. Rappelons que ce dernier faisait déjà l’objet de plusieurs soupçons. En effet, en 2010, une publication certifiait que le sénateur UMP était « soupçonné de distribuer des enveloppes à ses électeurs de Corbeil-Essonnes ».